Sunshine (mini-série-BBC) – Un parieur compulsif voit sa vie s’écrouler

Sunshine - Steve Coogan, Dominic Senior et Lisa Millett
Steve, Dominic Senior et Lisa Millett (comedy.co.uk)

Bing (Steve Coogan) est accro au paris et dépense son salaire chez les bookmakers. A la naissance de son fils Joe (Dominic Senior) sa femme Bernadette (Lisa Millett) lui fait promettre d’arrêter de jeter son argent par les fenêtres. La famille économise tant bien que mal pour les cadeaux d’anniversaire et un séjour à Disneyland. Bing continue de jouer en cachette jusqu’au jour où victime d’une arnaque il perd toutes ses économies. Heureusement il peut compter sur son père (Bernard Hill), mais incapable de confronter ses problèmes il se retrouve seul, sans famille, sans emploi.

Sunshine - Steve Coogan et Bernard Hill
Steve et Bernard Hill (Guardian)

Sunshine est la seule série dramatique avec Steve Coogan comme protagoniste. C’est un drame touchant avec ses moments tendres et drôles. Il dépeint comment l’addiction entraîne la chute d’un homme et observe ses nombreux dommages collatéraux dont la nouvelle vie de son ex-femme. Bing est un gamin, toujours trop optimiste et insouciant quand sa femme n’a plus les moyens de payer le loyer. Dans une description simple et efficace, il se rend compte du mal qu’il fait involontairement sans comprendre qu’il doit se faire soigner. Il perd de plus en plus et pense toujours que son addiction deviendra sa solution. Il se complait dans ce cercle vicieux qui a détruit le peu qu’il avait construit. La 1ère partie le décrit comme un clown qui ne cherche qu’à se faire plaisir. A mi-chemin le drame l’emporte pour conclure le 2ème épisode par un face à face poignant entre Bing et son père.

Sunshine - Phil Mealy, Craig Cash et Steve Coogan
Phil Mealey, Craig Cash et Steve (BBC)

L’écriture de Craig Cash et Phil Mealey jette un regard bienveillant sur la classe populaire du nord de l’Angleterre. Sachant être réaliste sans misérabilisme sur le nord et ses habitants chaleureux et taquins. Steve a au début l’air d’endosser une énième création comique. Franchement après avoir abandonné l’horrible perruque censée le rajeunir le choix se justifie si l’on considère Bing comme un homme naïf qui cherche avant tout à s’amuser. Et sa prestation ne tranche pas avec le genre, ni n’annule l’effet dramatique.  Son jeu évolue lorsque la série prend un tour plus triste en milieu de second épisode, jusqu’à être bouleversant lorsque se produit l’électrochoc du face à face avec son père. Oui Steve m’a ému, en particulier dans la 2ème partie, où son personnage souvent au bord des larmes, réalise enfin son drame. A ses côtés le génial Bernard Hill nous fait rire dans sa relation fusionnel avec son petit-fils ponctuée d’anecdotes surréalistes sur la première et seconde guerre mondiale et Lisa Millett en femme blessée qui tient tête aux difficultés avec douceur et dignité.

Ecrit par Craig Cash et Phil Mealey. Réalisé par Craig Cash. 2008. 3 x 60 minutes.

 

 

Retrouvez sur mon blog un portrait/hommage à Steve Coogan – L’observateur obsessionnel https://dismoimedia.com/2016/10/20/portrait-de-steve-coogan-lobservateur-obsessionnel/


4 réflexions sur “Sunshine (mini-série-BBC) – Un parieur compulsif voit sa vie s’écrouler

  1. Ce n’est pas la série sur laquelle je me jetterai en priorité, mais à l’occasion, je jetterai bien un œil dessus, ne serait-ce que pour laisser ce bon vieux Steve m’émouvoir.
    Sinon, j’ai fini The Trip 2 que j’ai encore préféré au 1er et le coffret Alan Partridge/Knowing me knowing you… J’y ai revu Sally Philips et Doon Mackichan, ce qui m’a sacrément donné envie de me faire une petite rétro Smack the poney

    J'aime

    1. Oui un jour où t’as envie d’un gentil petit programme.
      Faut avouer, voir Rob dominer un peu la situation est jouissif. J’espère qu’il contenait l’épisode de noël. Et ce cher Kevin Eldon ❤ aussi présent dans Saxondale ! WOw t'as déjà vu ? C'est vrai qu'elle donne envie de découvrir leur série.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s