Believe Nothing (ITV) – Seulement une saison pour Adonis Cnut

Believe Nothing - Emily Bruni, Rik Mayall et Michael Maloney
Emily Bruni, Rik Mayall et Michael Maloney (Rik-Mayall.com)

 

Dans son bureau à Oxford Quadruple professeur Adonis Cnut (Rik Mayall) homme le plus intelligent de son époque et d’un charme fou s’ennuie profondément. Il se distrait tant bien que mal grace à son majordome maso Albumen ( Michael Maloney). Hannah Awkward (Emily Bruni) recherche ses faveurs pour un poste de professeur tout en repoussant ses avances.

Diffusée en 2002 Believe Nothing est le grand retour télé de Rik. En 1998 il est victime d’un grave accident de Quad. Deux hémorragies cérébrales, une fracture du crâne et cinq jours de coma plus tard Rik revient doucement à la comédie quand le pronostic des médecins hésitait entre la mort et de graves séquelles. Un an après son retour sur scène avec le Bottom Live 4 : An Arse Oddity, Rik retrouve ses amis Maurice Gran et Laurence Marks créateurs et auteurs du génial The New Statesman. Toujours aussi féroce Believe Nothing se moque de l’élite Oxbridgienne et politique avec des thèmes toujours d’actualité. Oubliée du grand public Believe Nothing a souffert d’une mauvaise programmation le dimanche à 22 heures face à Big Brother. La chaîne aurait du accepter l’idée de Rik qui voulait une campagne de promo avec d’immenses affiches « Rik Mayall is a Cnut ». Le résultat est pourtant réussi, efficace et adapté à un Rik apaisé.

 

Believe Nothing - Michael Maloney et Rik Mayall
Michael Maloney et Rik Mayall

 

Adonis Cnut est une création hybride avec une pointe d’Alan B’Stard et Richie Richard de Bottom. Malgré des références évidentes Believe Nothing se démarque de ces modèles. C’est une pure sitcom, l’intrigue, toujours aussi farfelue, est un simple prétexte. Le comique dépend de la dynamique des trois personnages principaux et leurs interprètes. Gran et Marks apportent à l’écriture ce sens fabuleux du dialogue et de la répartie quand Mayall glisse sa petite dose de Slapstick violent. Tantôt cynique, tantôt abrutie l’autoproclamée élite en prend plein son grade. Les caricatures de Tony Blair et celle de Georges Bush Jr sont méchantes et bienvenues. Néanmoins le discours politique est loin d’être dominant, on y retrouve des gags visuels, des punchlines féroces et un humour surréaliste.

Dans la plus pure tradition de la sitcom les acteurs surjouent des personnages caricaturaux. Si je suis d’ordinaire réticente à ce parti pris il se marie bien avec l’esprit général de la série. En comparaison Rik apparait calme. Très élégant et charmant (cette chevelure ❤ ) il rayonne sans bouffer tout l’espace pour le grand bonheur de Michael Maloney et son Albumen. Adepte des châtiments corporels et entièrement dévoué à son maître, il lui confère des airs de psychopathe. Chiante et perchée Hannah Awkward apporte un peu de fraîcheur lorsqu’elle n’est pas insupportable.

 

Efficace, bien écrite et drôle Believe Nothing est un bon divertissement. Rik Mayall, beau comme jamais, n’a plus l’énergie de Richie Richard mais parvient encore à s’imposer et nous faire rire avec un naturel désarmant. Adonis Cnut est le dernier grand rôle de Rik à la télévision, à savourer !

Créée et écrite par Maurice Gran et Laurence Marks. Réalisée par John Stroud. 6 épisodes de 25 minutes.

 

Retrouvez sur le blog l’hommage et le portrait de Rik Mayall, artiste généreux et génie comique.


2 réflexions sur “Believe Nothing (ITV) – Seulement une saison pour Adonis Cnut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s