Z nation – Saison 2 (Syfy) – Entre parodies et renouvellement

Nat Zang, Russell Hodgkinson, Pisay Pao, Kellita Smith, Keith Allan, Anastasia Baranova, Michael Welch et Matt Cedeno (z-nation.wikia.com)
Nat Zang, Russell Hodgkinson, Pisay Pao, Kellita Smith, Keith Allan, Anastasia Baranova, Michael Welch et Matt Cedeno (z-nation.wikia.com)

 

Nous retrouvons notre bande sous le coup d’un désastre nucléaire, alors que des ogives se dirigent aussi sur Citizen Z, Murphy a fuit face à la menace du docteur Kurian. Les retombées radioactives contraignent le groupe à s’éloigner de la zone d’impact d’où émergent de nouveaux zombies redoutables. Murphy explore seul ses capacités mentales et les possibilités qui s’offrent à lui. Et le monde continue de s’organiser, certains cherchent un remède, d’autres s’entretuent sur fond de chasse à l’homme.

Selon la couverture médiatique il y a The Walking Dead et le reste. Malheureusement pour les créateurs et les spectateurs, Z nation est trop sous-estimée avec ses allures de nanar, pourtant une fausse impression balayée par un second degré et une quête de renouveau franchement couillue. Les parodies s’enchaînent entre deux explications sur les débuts de la maladie. Car oui en plus de rendre hommage avec un grand talent (l’épisode en mode western est une merveille d’esthétique) les scénaristes esquissent à coup de flashbacks les raisons de l’épidémie.

 

Doug Dawson et Mark Carr (z-nation.wikia.com)
Doug Dawson et Mark Carr (z-nation.wikia.com)

En terme de critique Z nation est victime de son ambition. Des éléments surnaturels aussi variés que le chamanisme ou les ovnis sont l’objet d’épisodes aussi déroutants que satisfaisants. Z nation n’a d’autre logique que la sienne. Chercher une cohérence ou un semblant de réalisme et en faire le reproche est aussi stupide qu’injuste. La série s’attache à construire un univers inspiré, avec ses propres lois sans dévier de son objectif premier de divertir par son décalage et de nourrir l’imaginaire des amateurs de chair pourrie. En effet les liens entre les zombies et Murphy évoluent et la télékinésie s’invite au point de brouiller les pistes entre les monstres et les humains. Z nation constitue un nouveau bestiaire avec des zombies/plantes et des zombies/radioactifs surpuissants. Elle offre surtout plus de profondeur que le soit-disant modèle aux personnages tous plus vides les uns que les autres. Ici chaque survivant est développé et son passé mis à nu correspond parfaitement aux actions.

La réalisation étonne cette saison par une fidélité stylistique aux différents genres qu’elle entend parodier. Comme indiqué plus haut, l’épisode « western » est parfait de bout en bout, reprenant les canons pour un rendu réaliste et absurde. Jusqu’à oser la nativité zombiesque ! En revanche quelques tournures comme le temps accordé à Citizen Z et l’arc narratif d’Escorpio m’ont laissé perplexe. Néanmoins les confrontations entre bandes à la recherche du « Murphy », les lieux à l’abandon et les communautés sur le point de s’effondrer sont rendus avec justesse et passion. Et honnêtement c’est tout ce qu’on lui demande, étant donné que le concurrent direct n’est même pas capable de respecter ses propres fondamentaux…

Au casting les inamovibles Keith Allan et Russell Hodgkinson apporte un brin de cynisme et d’humour noir indispensable. Kellita Smith et Anastasia Baranova prouvent que les femmes peuvent être aussi complexes, fortes et surtout mener un groupe sans voir leur autorité discutée. Gina Gershon (La Reina) et Emilio Rivera (Escorpion) sont campés dans un style volontairement caricatural et néanmoins intéressant. En bonus G. R. R. Martin pièce centrale d’un musée du zombie monté par un collectionneur en pointe sur le sujet.

 

George R. R. Martin (z-nation.wikia.com)
George R. R. Martin (z-nation.wikia.com)

8 réflexions sur “Z nation – Saison 2 (Syfy) – Entre parodies et renouvellement

    1. Si je me souviens bien tu avais arrêté après les premiers épisodes très nanardesques. La saison 2 est d’un niveau supérieur mais je t’avoue que j’ai accroché dès le débuts et adoré le changement de registre. Si tu veux vraiment tenter tu peux essayer sur le remake western (7.Down the Mississippi) si ça t’importes peu de redécouvrir en cours de récit.
      Bonne journée ^^

      J'aime

      1. Oui ! tu te souviens bien 🙂
        En fait, je vais t’avouer un truc : je déteste les histoires de zombies ^^ (c’est le barbare qui est fan… alors je pense que je ne vais pas lui dire que finalement c’est pas si mal ^^)

        J'aime

      2. Ah oui d’accord 😀 Lui va s’amuser mais il est inutile de te forcer. Z nation a un côté gore « cartoonesque », façon violence surréaliste qui risque de te déplaire si tu n’aime pas la créature.

        J'aime

  1. J’avoue que je n’accroche pas à The Walking Dead. J’ai beau trouver ça intéressant comme concept, une fois devant mon écran, c’est plus fort que moi je décroche. Du coup, je me dis que cette Z nation serait plus adapté à mes goûts, il faudrait que j’y jette un œil (expression zombiesque au possible mouarf mouarf)

    J'aime

    1. Ils prennent le volet soit-disant réaliste alors qu’ils sont incapable d’écrire des dialogues intéressants. Ton désintérêt ne m’étonne pas. Après avoir lu ton article sur Deadpool c’est tout à fait ton genre, avec un peu de gore et de dérision. Hé hé c’est typiquement le genre de gag dont les scénaristes raffolent.

      J'aime

    1. Le problème c’est qu’il faut lui donner sa chance. Y’a un vrai fond si tu prends la peine d’attendre et en même temps un gore absurde qui peut être paradoxal. Le propos sur le zombie mérite qu’on s’y attarde, surtout si t’aimes ce sujet mais la première impression est quelque peu déroutante.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s