Série : Mes personnages féminins favoris

La rédaction du premier billet sur mes personnages masculins favoris fut plus longue et j’ai du faire des choix. La donne fut différente cette fois. En lisant la sélection de Lutetia Flaviae on se rend compte des  difficultés qu’ont encore les scénaristes et showrunner à créer d’intéressantes et complexes femmes. Suivant ses choix pour qu’une femme ait un beau rôle elle doit être au centre de l’intrigue. Reléguée à la seconde place elle n’existe plus. Je tiens tout de même à préciser que cette sélection ci-dessous ne relève pas de choix par défaut. J’apprécie ces femmes mais j’aurai aimé être face à plus de choix.

Lorna Morello  (Yael Stone – Orange is the new black)

Lorna Morello - Yael Stone OITNB

Toujours bien maquillée, coquette et coquine, Lorna est a-priori le personnage idéal pour détendre l’atmosphère. Avec sa voix de petite fille et ses œillades envers Nicky on ne devine guère pourquoi elle se retrouve en prison. L’épisode révélateur fut pour moi le meilleur moment de toute la série. Que de souffrance psychologique insoupçonnée derrière cette femme ! Je n’avais qu’une envie : mieux la connaître. Elle devient passionnante et un peu plus mystérieuse encore. Lors de la 2ème saison certaines de ses manigances, par ailleurs touchantes au vu de son histoire, nous permettent d’imaginer le meilleur comme le pire. Difficile de prévoir comment elle se comportera et comment elle affrontera les évènements à venir. Elle n’en demeure pas mois une belle ressource comique plus ou mois graveleuse.

Hortense Larcher  (Audrey Fleurot – Un village français)

Hortense Larcher est certainement le meilleur exemple d’opportunisme et de dilemmes moraux. Son évolution accompagne celle de la France occupée. Elle n’ignore pas l’état de la France et ce que signifie collaborer. Elle agit et pense selon ses émotions, ses peines sentimentales et ses passions quitte à détruire l’équilibre du foyer et blesser ses proches. Elle sera égoïste, jusqu’à condamner ou ira jusqu’à risquer sa vie. Hortense recherche à tout prix le bonheur, ne cherche pas à mesurer les graves conséquences de ses actes, non pas qu’elle soit ignorante, elle ne veut simplement pas en entendre parler. Elle est entière, exaspérante et touchante. Son duo avec Heinrich Muller est étonnant d’émotion.

Ellie Miller (Olivia Colman – Broadchurch)

ellie miller - olivia colman

Lieutenant de police, collègue d’un inspecteur brusque Ellie Miller sortira de l’enquête bouleversée à jamais. Elle se veut bonne collègue et bonne copine et se heurtera souvent au refus.  Elle tient avant tout à conserver sa dignité. Confrontée à son fils dans saison, le sourire tremblant et les yeux gonflé elle offre une scène bouleversante. Toujours tenaillée entre la professionnelle et la mère, la femme et l’amie elle encaisse les coups réguliers et durs à supporter. Ellie Miller se relèvera toujours non sans optimisme mais à fleur de peau.

Lana Winters (Sarah Paulson – American horror story – Asylum)

lana winters - Sarah Paulson

Condamnée à la rubrique « savoir-vivre », Lana ne rêve que d’investigation, domaine jusqu’à lors réservé aux hommes. Elle parvient à s’infiltrer l’asile de Briarcliff. Malheureusement sa confrontation avec la mère supérieure vire au drame, Lana finit enfermée. Son évolution est constante et permanente, chaque épreuve se répercute. L’action et la psychologie se confonde enfin. Lana vieillie n’a plus rien de la jeune, elle reste tout au long de la saison étonnante. Pleine de ressource, elle redevient une combattante après une épreuve éprouvante tant physiquement que mentalement.

Bette et Dot Tattler (Sarah Paulson – American horror story – Freak show)

Bette et Dot Tattler - Sarah Paulson

Deux soeurs siamoises radicalement opposées, quelle bonne idée ! D’un côté la soeur rigide, se refusant les faux espoirs et les folies face à l’autre soeur fantasque, naïve et rêvant encore du prince charmant. Elle se parle autant à haute voix que par la pensée. La richesse de leur affrontement est incroyable et le traitement d’une finesse. Leurs divergences ont des répercussions sur leur sécurité et celles des autres freaks. Un seul corps et une variété de réactions. Tantôt drôles, tantôt tristes, leurs réconciliations est une réussite très émouvante. Ambitions, émotions et passions ne cessent de s’affronter dans un duel risqué et convaincant.

 

 

Celles qui auraient pu faire parties de ce classement mais faute de développement elles sont restées à l’état de belles promesses : Rose Tyler (Billie Piper – Doctor Who), Olenna Tyrell (Diana Rigg), Tiffany « Pennsatucky » Doggett (Taryn Manning).

J’avais évoqué pour le tag Les séries et moi Cersei Lannister comme mon personnage féminin préféré. La dernière saison augure d’un renouveau ou d’un durcissement de son caractère, elle ne pourra que s’enrichir et je l’a garde de côté en attendant le résultat.


15 réflexions sur “Série : Mes personnages féminins favoris

  1. Je suis totalement d’accord pour Ellie Miller (les autres, je ne peux pas juger, vu que je n’ai jamais regardé les séries en question).
    Sinon je vais ajouter mes séries d’amooour, avec Jen Barber et Fran de Black Books (car ce sont mes doubles féminins, en moins alcoolo). J’ajouterai aussi Daisy de Spaced (un autre féminin), Debra (Dexter), Phoebe (Friends), Lynette Scavo (Desperate Housewives) ou encore Fabienne Lepic !

    J'aime

    1. Globalement Broadchurch est très bien, elle évolue dans un environnement si riche ! J’ai hâte de revoir James d’Arcy Lee Ashworth
      Pourquoi tes deux premiers choix ne m’étonne pas 😀
      C’est fou Spaced revient si souvent, j’en avais jamais entendu parler avant de lire vos commentaires. Rahh Phoebe je voulais lui ressembler 😉

      J'aime

      1. Ouiiii James d’amouuuur (ok je m’emballe trop là).
        Dans cette liste, j’ai oublié deux meufs que j’adore : Edina et Patsy !
        Si tu aimes les sitcoms british et la trilogie Cornetto, regarde Spaced !

        J'aime

      2. Je sais toujours trouver les mots justes ^^
        En parlant d’Ab Fab as-tu vu Psychoville, un truc complétement et malsain sur les bords (David et Maureen <3) Dawn y joue une sage-femme sadique qui confond son poupon avec son fils.

        J'aime

  2. Pour moi, c’est Echo dans Dollhouse, Molly dans Fargo, la merveilleuse Donna dans DR Who, Kima dans The Wire, Sofie dans la Caravane de l’étrange, la vieille dame à la buche dans Twin Peaks et Calamity Jane dans Deadwood…

    J'aime

    1. J’ai pensé un moment à Molly, j’aurai voulu plus en savoir sur elle, dommage que la 2ème saison soit différente.
      Pour l’instant je n’ai vu Donna que dans l’épisode de Noël, elle a l’air d’avoir un beau caractère. Je n’ai pas encore vu les autres, j’ai lu beaucoup sur Deadwood, le western c’est vraiment pas mon truc.

      J'aime

    1. D’une complexité et surtout d’une humanité sans vraies équivalences. Les scénaristes ont bien fait de s’entourer d’une psychologue et Audrey Fleurot a su lui donner une épaisseur, la saison centrée sur la libération risque d’être passionnante pour elle.

      J'aime

      1. J’ai bien l’impression que son sort se réglera en parallèle à celui de Jeannine Schwartz, je crois qu’une des deux subira ce sort et l’autre fera face à la justice. Pour l’instant la 2ème partie de la débâcle sera diffusée en automne. Si elle subit la vindicte populaire cela pourrait arriver très vite donc.

        J'aime

  3. Lana Winters et les soeurs siamoises ? Really ? … Je peux pas m’empêcher de me demander pourquoi. Mais bon, ceci peut s’expliquer par mon allergie à Sarah Paulson donc je juge pas hein (enfin, pas trop). Je crois ne connaître aucune des autres, excepté Mamie Olenna qui, on est bien d’accord, est la meuf qui a inventé la définition du swagg’ (« Taggle Barbaro, les adultes causent »).

    J'aime

    1. Le top a été dur à faire, les personnages masculins se dégagent mieux, je pense que j’ai mis les siamoises dans mon emballement pour la saison, après quand j’y réfléchis j’ai du mal à leur trouver une remplaçante. Après elles véhiculent une dualité naïveté/dangerosité que j’ai franchement apprécié. Et effectivement l’actrice joue beaucoup dans mon appréciation alors je comprends ta réticence.
      Ahhh on aimerait tous avoir une Mamie pareille, la saison qui arrive devrait nous réserver de grandes scènes, d’ailleurs elle n’est pas dans le top pour l’instant, j’attends de voir son potentiel pleinement exploité !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s