Game of thrones (saison 5) – Beaucoup de bruit pour … rien ?

got - Natalie Dormer et Lena Headey
Natalie Dormer et Lena Headey

Il est venu le temps des nouvelles alliances et des nouvelles influences. Les Tyrell, bien conscients de leur courte marge de manœuvre tentent de reprendre la main sur la puissante Cersei. Celle-ci isolée et confrontée à la secte des Moineaux, fanatiques de la pureté, doit également veiller à la sécurité de sa fille promise au prince de Dorne. A Meereen Daenerys  fait face à la fronde de son peuple et les anciens maîtres agissent à visage masqué sous le nom des Fils de la harpie. Au nord la situation n’est guère plus stable. Le péril annoncé par les marcheurs blancs, plus puissants que jamais, contraint le commandant de la garde à des stratégies contre nature pour ses compagnons. Rejoint par Stannis la garde est sa dernière étape avant sa conquête de Westeros. Emmenée par Littlefinger, Sansa retourne elle à Winterfell où elle est promise au cruel Ramsay Bolton. Arya poursuit seule la route vers celui qui l’aidera à se venger. Secondée par Podrick, Brienne continue son chemin vers le nord, n’ayant jamais oublié son serment. Également errants Varys et Tyrion se dirigent vers le sud dans l’espoir d’échapper aux tumultes et démarrer une nouvelle vie de conseillers.

Cette dernière saison pourrait être celle du renouveau géopolitique. Comme à son habitude l’intrigue avance à coup de trahisons et d’ambition personnelle. Difficile cette année de percer à jour les attentes de lord Bealish. Difficile aussi de prédire jusqu’où ira la cruauté, avec un Ramsay devenu un des piliers du Nord et Cersei blessée dans son égo. A Westeros chacun tente de prendre sa part d’un royaume en déliquescence où les guets-apens se multiplient. Les créateurs de Game of thrones, David Benioff et D. B. Weiss s’émancipent peu à peu de la tutelle de l’auteur, avec une saison riche en retournements. Le résultat souffre en cela de quelques lourdeurs et manques.
Vous les avez surement lu sur le net, les forums ou les réseaux sociaux. Vous connaissez ces spectateurs toujours dans la mesure et la nuance vous annonçant sans ambages que cette saison était une catastrophe. Oui cette saison souffre de quelques longueurs et du manque d’ingéniosité dans l’approche des nouveaux arcs narratifs. Malgré tous ces petits défauts, Game of thrones reste un sommet de complexité. Certes les épisodes sont de qualités assez inégales, où la répartition des moments les plus tendus et les plus calmes est assez déséquilibrée, offrant en conséquence un final puissant et concentré après quelque flottements.

Game of thrones -  Michael McElhatton, Iwan Rheon et Elisabeth Webster
 Michael McElhatton, Iwan Rheon et Elisabeth Webster

Je vous épargne la longue liste de ses qualités pour entrer dans le point d’achoppement de cette saison. Pour l’instant je maintiens que cette saison, inférieure aux autres, reste excellente. Je me pose en revanche des questions sur les saisons futures. Les nouvelles intrigues souffrent d’un manque d’intérêt de ma part et il semblerait aussi de la part des scénaristes. Si lord Bealish promet encore une stratégie passionnante et incompréhensible les nouveaux arrivants me semblent fades. Sans Oberyn Dorne ne déborde pas de potentiel, j’avais pourtant hâte de voir les Aspics. La traversée de Tyrion et Varys s’étale sur plusieurs épisodes, connait un bouleversement avant de se terminer avec une facilité déconcertante. De même pour l’expédition à Dorne, les premiers instants sont annonciateurs de drames, or tout s’arrête assez rapidement pour se résoudre en une scène relativement courte étant donné la délicatesse de la situation.

Cette saison a également essuyé les reproches d’une violence gratuite et trop présente. Une remarque étonnante lorsque l’on compare le degré de violence globale et la violence présente à l’écran. Si mes souvenirs sont bons cette saison met en scène des moments choquants pour ne pas dire insoutenables et pourtant la caméra s’est emparée d’une soudaine pudeur. D’ailleurs ces mêmes scènes étaient déjà présentes dans les saisons précédentes et présentées avec moins de précaution. Il faut cependant garder à l’idée que Game of thrones aborde la construction des personnages de manière frontale. Ils ne se forgent pas selon une société, une commuauté ou des coutumes admises, ils réagissent selon leur propre expériece. Il est impensable de présenter comme admis le résultat d’une évolution sans présenter ni sa mutation ni ses causes. Sans cela Game of thrones perdrait en réalisme ‘interne’.
Rien de bien dramatique pour cette saison. Mon inquiétude porte principalement sur la suite. Les nouveaux personnages prennent une place importante et sans ce développement virtuose l’ensemble pourrait vraiment en pâtir. A moins de conserver quelques piliers des débuts la saison 6 devra offrir une écriture solide et moins de temps morts inutilisés.
got - Kit Harington, Liam Cunningham et Stephen Dillane
Kit Harington, Liam Cunningham et Stephen Dillane

Rendez-vous sur Hellocoton !


2 réflexions sur “Game of thrones (saison 5) – Beaucoup de bruit pour … rien ?

  1. Effectivement cette saison est au-dessous des autres mais il n'y a rien d'alertant non plus, on passe quand même un bon moment et la seconde partie reprend pas mal le dessus après quelques lenteurs et quelques problèmes de mise en place. Et puis effectivement en quoi cette saison est plus violente ? Ces accusations sont débiles alors que les scènes de violence me paraissent cohérentes. Ca me gêne moins ces scènes polémiques que de voir des filles dévêtues tout le long de la série sans aucune raison !

    J'aime

  2. Cette saison n'est pas plus violente que les autres d'ailleurs, elle l'est même moins visuellement parlant ! Je crois que les réactions les plus extrêmes viennent des lecteurs, beaucoup s'offusquent que la violence absente des livres est tout d'un coût vu comme insupportable et gratuite. Au contraire de toute cette saison les deux scène choquante sont aussi les plus importantes dans le dénouement.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s