Dis-moi Un village français

Un village français - Patrick Descamps, Marie Kremer, Fabrizio Rongione, Robin Renucci, Audrey Fleurot, Emmanuelle Bach, Thierry Godard, Nade Dieu et Nicolas Gob
Patrick Descamps, Marie Kremer, Fabrizio Rongione, Robin Renucci, Audrey Fleurot, Emmanuelle Bach, Thierry Godard, Nade Dieu et Nicolas Gob

Un village français est une lente exploration des comportements sous l’occupation au sein du village de Villeneuve, une sous-préfecture du jura près de la ligne de démarcation. Pas de suspens de mauvais goût mais une observation au long court des vies et de la survie de chacun. Du résistant à l’indifférent au collaborateur convaincu et à celui qui l’est moins par conviction que par nécessité. La série ne se veut pas une chronologie exacte de la seconde guerre mondiale mais une exploration de la psychologie de ses contemporains.

Un village français a l’intelligence de ne pas sombrer dans le manichéisme qu’induit un tel sujet. Les créateurs, Frédéric Krivine, Philippe Triboit et Emmanuel Daucé ont fait appel à Jean-Pierre Azéma, historien, en tant que consultant. La barbarie nazie est bel et bien dépeinte mais le soldat oscille lui entre zèle et humanité. La galerie des personnages français est tout aussi complexe. Les motivations parfois obscures. Car la vraie force de cette série est de décrire les engagements et leur motivation. De la naïveté au temps des premiers combats où tout le monde pensait que les allemands étaient encore trop loin, jusqu’au « moment Montoire » lorsque Pétain serre la main d’Hitler.
Vous verrez les principes des uns tomber quand les autres se renforcent. Comprendre les motivations qui ne sont pas seulement idéologiques. Partager les petites ruses de chacun pour se croire un  peu résistant pour quelques instants.

Chez les collaborateurs nous retrouvons, parmi tant d’autres, les époux Schwartz, riches propriétaires de la scierie dont le couple se délite lentement. Le mari « ne fait pas de politique » et s’engage dans une collaboration économique quand sa femme se découvre des accointances politiques avec l’ennemi. Jean Marchetti, portrait exceptionnel d’un commissaire zélé, alterne les comportements tantôt cruels tantôt compatissants, difficile de savoir qui le gouverne : Vichy, l’Allemagne ou son humeur changeante.
Les débuts de la résistance sont rarement glorieux. Entre ceux qui se demandent qui est l’ennemi entre les soldats allemands ou les nazis et ceux qui s’engagent par contrainte. Les premiers résistants sont communistes avec une ligne de partie rigide et contestée et un chef de réseau autoritaire.

La résistance communiste

L’écriture d’Un village français est exemplaire et réussit l’exploit de la rigueur sans sacrifier aux codes de la série. Chaque personnage est une étude de cas. Chaque nuance de la collaboration à la résistance est représentée avec force détails. Le village est un microcosme où tout se passe, terminé les artifices venus de nulle part pour faciliter certains twists. La réalisation classique ménage un suspens au long cours, les intrigues se superposent sans perdre en clarté. Tout se déroule et se résout dans le village et son environnement proche. Chaque décision se vit comme un engagement, un choix qui a des allures de prises de position politique. Le casting est une grande réussite, Fabrizio Rongione, Thierry Godard, Audrey Fleurot, Richard Sammel ou encore Nicolas Gob se démarquent nettement. Et les enfants, habituelle tête à claque sur petit écran, sont justes !

Ce soir France 3 entame la diffusion de la saison 6 1944 La Libération ! Oui la fiction française a du talent et de l’ambition !

!function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0];if(!d.getElementById(id)){js=d.createElement(s);js.id=id;js.src= »//platform.twitter.com/widgets.js »;fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs);}}(document, »script », »twitter-wjs »); Rendez-vous sur Hellocoton !


2 réflexions sur “Dis-moi Un village français

  1. Les intrigues sont assez variés, elles recouvrent tout les champs possibles, de la vie privée, publique et politique, après dans ton cas c'est quitte ou double car elles finissent toujours par s'imbriquer dans le sujet principal.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s