Dis-moi Exposition : Culture TV – Saga de la télévision française

Arrivée sur les lieux de l’exposition j’ai pris peur. Une seule salle et deux annexes, dont une avec un écran et l’autre avec un studio de météo. Et pourtant j’y suis restée presque trois heures !
Evolution de la technique, législation ou encore programme, tout est évoqué pour retracer une histoire de la télévision française sur 80 ans.

CCompan – Musée des Arts et Métiers

Au centre, divisé en quatre îlots, la télévision est traitée dans son aspect technique et législatif. L’évolution du poste et de sa technologie est expliquée par l’exposition des modèles, du poste mécanique à l’écran incurvé en ultra-HD accompagné de textes et vidéos tirés de documentaires et archives. En hauteur chaque année décisive est assortie d’un panneau informant sur l’évolution du nombre de téléspectateurs, la tutelle de l’Etat, l’émergence de la concurrence et les programmes phares créés cette année.
Sur les murs une approche thématique. A droite une fresque chronologique du traitement de l’actualité et de la télévision comme faiseuse d’opinion. A gauche une division entre jeunesse, sport, fiction, culture, divertissement et télé-réalité toujours ponctuée d’écrans diffusant des archives.

La force de l’exposition est sa vulgarisation réussie et surtout la diversité de ses archives. Beaucoup vous seront connues, elles font régulièrement parties des best-of que ce soit Antoine de Caunes à Nulle par ailleurs ou Giscard face à Mitterrand lâchant le fameux « vous n’avez pas le monopole du coeur ».
C’est l’occasion pour nous spectateurs de constater avec étonnement et peut-être un peu de lassitude, l’immobilisme du paf depuis des dizaines d’années. Des émissions aux présentateurs vissés à leur fauteuil depuis 20 ou 30 ans.

La télévision est d’abord un média d’information, qui reflète l’opinion du public autant qu’il l’a façonne. L’intégrité des journalistes est aussi interrogée, autant que le professionnalisme des chaînes d’info en continu. D’ailleurs Mai 1968 intègre dans ses revendications la libéralisation de la télévision.
L’exposition a le mérite d’interroger dans un sens très large la télévision en tant qu’objet, nouveau média, créateur de contenu, faiseur de personnalité et sujet de société. Trop ambitieux peut-être l’exposition est avant tout une grande introduction à un domaine encore peu étudié par les historien, elle permet de poser de nombreuses problématiques: l’intimité à travers les émissions de témoignages; la télé-« réalité » et ses séquences montées; les sources des journalistes avec la guerre du Golfe dont les seules images disponibles provenaient de l’armée américaine; télévision et politique avec Guy Mollet, le Président du conseil, qui en 1956 promet aux Français d’être plus présent à la télévision ou encore le ministre de l’Information Alain Peyrefitte venu présenter le nouveau JT.

 !function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0];if(!d.getElementById(id)){js=d.createElement(s);js.id=id;js.src= »//platform.twitter.com/widgets.js »;fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs);}}(document, »script », »twitter-wjs »); Rendez-vous sur Hellocoton !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s